Close

Le prolétaire

J’ai surnommé cette commode, le prolétaire, parce qu’elle devait appartenir à une personne qui vivait modestement. Cliquer sur les flèches pour voir la transformation.

Aspect original du meuble
Application de peinture blanche à la craie et finition à la cire
Ajout du bleu ultramarine
Nettoyage des poignées
Ajout de boutons bleus aux poignées
Une première poignée d'installée
Le panneau est transformé en tableau
Ajout de 3 couches de vernis sur les parties bleues
Des boutons de laiton remplacent les poignées sur les tiroirs bleus
Créé par un inconnu  :: Transformé par Recréat

Cette commode est faite de bois solide, il n’y a pas de plaquage, mais ce qui me semblait être du chêne est une illusion. En fait, le fabriquant a imprimé une texture de bois noble sur une base de pin et d’érable. Le vernis a eu le temps de craquer légèrement, ce qui lui donne une jolie patine. J’aime beaucoup le format du meuble parce qu’il n’est pas trop massif. Il comporte trois grands tiroirs et deux petits et la petite porte s’ouvre sur un rangement qui servait à déposer des objets plus gros, j’imagine que c’était pour mettre des chapeaux. 

J’ai conservé l’aspect original de trois tiroirs ainsi que les parties sombre des côtés et ajouté du blanc et du bleu pour lui donner un peu de fantaisie.

Vous pouvez aussi me suivre sur   pinterest    facebook

► ME CONTACTER

Go top